Une information selon laquelle un collectif de chefs religieux demanderait « l’invalidation de la candidature de Ousmane Sonko » circule depuis le 11 Janvier sur Internet relayé notamment par de nombreux sites d’information.
Nous avons vérifié et il s’avère que tout est faux.

Que dit l’article ?
« Le collectif des chefs religieux constitué de 79 marabouts a tenu un point de presse à Touba mosquée cet après-midi pour se prononcer sur le scandale présumé dans lequel le candidat du Pastef Ousmane Sonko est impliqué. En marge de cette rencontre assistée par une grande partie de la population de Touba, les chefs religieux, après avoir constaté les faits graves de corruption, demandent l’invalidation de la candidature d’Ousmane Sonko. »

Ce passage du compte-rendu de cette fameuse « conférence de presse » est signé « La Rédaction » de SenPresse.net média en ligne basé à Touba.
Nous avons pu joindre au téléphone un membre du média en question. Après déclinaison de notre sujet de vérification, il nous a été promis une réponse qui ne nous est pas parvenue jusqu’à présent.
Des correspondances ont été adressées par courriel à la rédaction mais elles restent sans réponse également.
Nous avons demandé à différents habitants, correspondants de médias et responsables sur place s’ils ont eu connaissance de la tenue de cette conférence de presse.
Mouhamed Joe Diop de GFM nous a indiqué qu’il n’y a pas été convié et n’a aucune idée de la tenue de pareille rencontre « assistée par une grande partie de la population de Touba » comme indiqué dans l’article.
Le chargé de communication de la Commission Moukhadamatoul Khidma, chargée de la gestion de la Grande Mosquée de Touba Makhtar Kane a également abondé dans le même sens tout en soulignant l’improbabilité de sa tenue dans l’enceinte de la mosquée.
Mor Mbaye Cissé le correspondant local du Quotidien « Source A » précise cependant qu’un « Collectif des chefs religieux républicains » existe bel et bien et il est dirigé par Serigne Modou Mbacké Bara Dolly du parti APR.

Serigne Modou Mbacké Bara Dolly leader du Collectif des chefs religieux républicains ici avec Macky Sall

Vous vous rappelez que l’article de SenPresse désigne un certain « Serigne Modou Mbacké » comme porte-parole du jour du « Collectif des chefs religieux ».
Toutefois le correspondant indique que le concerné n’a pas convoqué de conférence de presse et a passé le week-end au village de Dololi dans le département de Mbacké pour les besoins d’un Magal annuel dont il a assuré la couverture pour Source A.
Après cette fausse information, le lendemain, Samedi il est encore publié sur SenPresse qu’« après Touba, Tivaouane entre dans la danse et interpelle les 7 sages ».
Un leader religieux du nom de Serigne Ismaela Sy aurait selon les dires du site internet suivi le sillage de ses pairs pour réclamer également l’invalidation de la candidature à la présidentielle du leader de Pastef.

Aucune preuve pour l’heure ne permet également d’en établir la véracité et la photo d’illustration de la supposée conférence de presse est d’ailleurs issue d’une rencontre de responsables de la communauté musulmane au Nigéria.


Pour toute autre information à vérifier envoyez-nous un message via nos canaux.

Publicités

Votre opinion nous intéresse, laissez un commentaire à cet article